Le secteur des établissements médicalisés

Investir dans un établissement médicalisé : un choix d’avenir

L’investissement en immobilier géré peut concerner des secteurs d’activité variés : tourisme, étudiants, services ou santé. Fidexi intervient exclusivement sur le secteur de la santé (EHPAD et SSR), secteur le plus porteur et visible, conférant la meilleure pérennité aux investissements proposés.

Évolution de la dépendance en France

Le secteur des résidences médicalisées (EHPAD) bénéficie d’une demande identifiée et visible à long terme, en raison du vieillissement de la population et l’augmentation de la dépendance :

  • allongement de la durée de vie : 91 ans pour les femmes en 2060 contre 84 ans en 2010 et 86 ans pour les hommes contre 77 ans sur la même période*
  • vieillissement de la population : le nombre de personnes de plus de 85 ans sera multiplié par plus de 4 entre 2007 et 2060 passant de 1,3 million à 5,4 millions*
  • augmentation de la population dépendante qui passera de 1,15 million à 2,3 millions d’ici à 2060*

Cette demande identifiée et soutenue sur le long terme conduit les autorités publiques ainsi que les différents acteurs à augmenter et adapter les infrastructures pour répondre aux besoins croissants de la population.

*Sources : INSEE, N°1320 – Octobre 2010 ; Tableau de l’Economie Française – 2014

Plus de 995 000 patients ont été accueillis et pris en charge en 2015 dans les établissements SSR sur une durée moyenne de séjour de l’ordre de 35 jours en hospitalisation complète*.

L’évolution des techniques opératoires entraîne des soins post-intervention d’une autre nature permettant de réduire la durée d’hospitalisation en court séjour (Médecine, Chirurgie et Obstétrique – MCO).

Cette évolution a entraîné une division du métier de la prise en soins en deux types :

– la prise en soins de court séjour effectuée en cliniques et hôpitaux (opérations, interventions d’urgence)
– et la prise en soins de moyen séjour effectuée dans les établissements SSR qui accueillent soit des patients ayant des besoins post-opératoires (rééducation, réadaptation), soit des patients admis directement pour le traitement de maladies chroniques (diabète, obésité …), ou d’événements de santé invalidants (Accident Vasculaire Cérébral). Les SSR ont ainsi perfectionné leur médicalisation et se sont spécialisés pour faire face à des prises en charge de plus en plus lourdes et complexes.

Cette activité représente un secteur stratégique de l’offre de soins en raison de sa position entre soins de courte durée et retour à domicile. Elle constitue donc aujourd’hui le pivot des filières de prise en charge dont elle assure la fluidité.

La demande de prise en charge est d’autant plus forte que la population est vieillissante, nécessitant une organisation de la filière de plus en plus pointue. Le nombre de personnes de plus de 75 ans (âge moyen des patients en SSR**) passerait de 5,2 millions à 11,2 millions en 2060 ***.

* Analyse de l’activité hospitalière 2015 – Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation (ATIH)

** Ministère des Affaires sociales et de la santé – http://social-sante.gouv.fr

*** INSEE, N°1320 – octobre 2010

Dans un contexte de restriction des dépenses publiques et pour faire face à la hausse de la demande, les pouvoirs publics font de plus en plus appel au secteur privé pour développer l’offre des établissements de santé. Leur capacité d’accueil  augmente plus rapidement que celle de l’ensemble du secteur, permettant ainsi de résorber le déficit de lits en structures d’accueil.

L’offre en établissement médicalisé, contrairement à d’autres types de résidences, fait l’objet d’une réglementation très stricte.

Ce secteur particulièrement sensible compte tenu de la population accueillie est étroitement encadré par les Autorités Publiques. Les Agences Régionales de Santé (ARS) contrôlent la qualité de l’offre proposée par les exploitants professionnels et réglementent l’ouverture de ce type d’établissements spécialisés.

Le professionnel exploitant, seul responsable de son établissement et du respect des normes régissant la profession, est particulièrement vigilant à la bonne conservation de son outil de travail, notamment sur le plan immobilier, pour permettre une prise en soins de qualité.

Investir dans un établissement médicalisé, c’est profiter de la visibilité exceptionnelle du secteur et participer au développement de structures répondant à un véritable besoin sociétal.

“Une solution patrimoniale répondant à des besoins fondamentaux est un gage de sécurité et de valorisation du patrimoine acquis pour l’investisseur.”

Définition des EHPAD

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes sont des maisons de retraite médicalisées dédiées à l’accueil des personnes âgées en perte d’autonomie physique et/ou psychique ne pouvant plus demeurer à domicile. En sus des services de restauration, de blanchisserie et des animations, ces structures proposent une aide à la vie quotidienne (lever, coucher, toilette, repas) ainsi que quelques soins médicaux personnalisés.

Définition des SSR

Les établissements de Soins de Suite et de Réadaptation accueillent en relais de l’hôpital des patients qui nécessitent des soins post-intervention ou un suivi de maladie chronique.

Leur objectif ultime est de restaurer autant que possible les capacités fonctionnelles antérieures des patients – condition sine qua non pour un retour à domicile et à l’autonomie – et à défaut de mettre en oeuvre les moyens de compensation et d’adaptation.

Ces structures peuvent être polyvalentes (accueil de tous types de patients) ou spécialisées (accueil de patients dont l’affection nécessite une prise en charge spécifique : neurologie, pneumologie, diabétologie, cardiologie…).