Meilleurs voeux 2022

Levée de dette et soleil couchant

Rantanplan avait deux avantages. En empruntant régulièrement la mauvaise direction, il nous faisait rire. Mais surtout, s’il essayait de penser, il parlait peu.

Avec les experts, c’est plus compliqué. C’est comme avec la météo. Ils se trompent régulièrement et nous leur accordons chaque jour du crédit. Là est notre responsabilité : devant leur auditoire complaisant, ces derniers se croient autorisés à falsifier le réel pour le plier à leur conviction.

Le crédit accordé finit par coûter cher. La planche à billets, pardon, la Théorie Monétaire Moderne devait se distinguer de son illustre ancêtre en écartant tout risque inflationniste. Cette inflation nouvelle n’en est donc pas une. C’est une « hausse temporaire » des prix dans une « période de transition ». Pour autant, elle donnera lieu à la création d’une « indemnité inflation », financée elle-même par la dette et destinée à compenser la hausse du prix de l’énergie. Hausse qu’il convient d’escamoter, de peur de réveiller la vigilance des cocus de l’affaire, tel qu’en atteste la couleur prémonitoire de leurs gilets.

Rupture entre une élite championne du virtuel et Ceux du monde réel. Comme sur bien des sujets. Mais attention ! Prière de ne pas moufter. « L’émotion de censure » interdit désormais de nommer ce que chacun voit à sa fenêtre. Et l’Homme d’être rapetissé, par le haut et par le bas, par des ordonnateurs tour à tour répressifs et protecteurs.

Rassurons-nous, comme chaque fois en cette période de l’année, il y a une Bonne Nouvelle. Si « la Fin de l’histoire » (triomphe des démocraties libérales) chère à Fukuyama (encore un expert !) a pris du plomb dans l’aile, il n’est pas impossible que le « Dernier Homme » (celui de Nietzsche) se réveille enfin. Confronté à l’adversité, il pourrait bien être contraint d’étendre sa vision au-delà de son confort de proximité.

Réjouissons-nous aussi, les initiatives percent de toutes parts pour affronter avec courage les mutations en cours. Toujours en première ligne et adaptable, la France des « vraies gens » reste prompte à agir face aux enjeux majeurs de demain parce qu’elle sait, cette France, que « Là où est le danger croît aussi ce qui sauve » (Hölderlin).

Pour 2022, souhaitons-nous donc d’aborder les difficultés comme autant d’événements capables de nous grandir. Et croisons les doigts pour qu’à la fin de l’histoire, nous conservions notre capacité à siffloter, en cheminant vers un coucher de soleil.

 

Toute l’équipe de FIDEXI
vous souhaite une excellente année 2022

Articles en lien

Investir en démembrement : une stratégie gagnante. Interview d’Alban Gautier par Investissement Conseils

Monteur et commercialisateur de solutions patrimoniales depuis plus de 30 ans, Fidexi s'impose...

Lire la suite

« L’immobilier est une réponse pérenne à l’imprévisibilité », Interview d’Alban Gautier par Club Patrimoine

Monteur et commercialisateur de solutions patrimoniales depuis plus de 30 ans, Fidexi s'impose...

Lire la suite

Comment Fidexi sécurise-t-elle ses opérations ? Interview d’Alban Gautier par Radio Patrimoine à l’ANACOFI 2022

Monteur et commercialisateur de solutions patrimoniales depuis plus de 30 ans, Fidexi s'impose...

Lire la suite